Carnaval de Cologne

« Kölle alaaf » – Vive Cologne !

A Cologne, le Carnaval est un trésor historique et culturel datant de 1823 sous la forme organisée tel qu´on le connaît aujourd´hui, et les habitants de la ville le préparent dès le 11 Novembre à 11h11, soit environ 3 mois de préparation pour 5 jours de festivités. Les associations de Carnaval préparent l´évènement en s´entrainant aux danses, à préparer les séances où l´on pourra voir des mises en scènes des personnages du Carnaval. Je suis allée une fois à une séance, j´ai trouvé cela très traditionnel. Les jeunes filles portent des jupes et rappellent un peu les majorettes que l´on connaît en France. La musique du Carnaval est également très spéciale, et pendant les 5 jours, vous n´entendrez toujours les mêmes musiques. D´ailleurs, le reste de l´année, il n´est pas rare d´entendre les chansons de Carnaval dans les discothèques de la ville.

Les 5 jours de festivités

Weiberfastnacht (le jeudi des femmes) : les femmes descendent déguisées dans les rues et tous les droits leurs appartiennent. La tradition veut que les femmes coupent la cravate aux hommes et voler au passage des bisous. Ne soyez donc pas choqués, si ce jour, une femme se jette à votre cou! La tradition veut que les femmes fêtent séparément cette journée que celles de leurs compagnons (jaloux s´abstenir !). A 11h11, le début du Carnaval est lancé, le Prince, le Paysan et la Vierge sont rassemblés sur la grande place, Alter Markt, les tambours, rires, bouteilles de champagnes et musique rugissent dans toute la ville. Les plus jeunes se rassemblent dans la rue étudiante de Cologne, Zülpicher.

Le vendredi est une journée de pause mais pas toujours respectée.

Geisterzug  (le défilé des fantômes) : il a lieu le samedi, la tradition n´est que peu soutenue, elle veut que les costumes soient au couleur des quatres saisons.

Rosenmontag  (le lundi des roses) : c´est le plus grand jour du Carnaval et le jour du principal défilé de chars dans la ville. Tout le monde se rassemble et tente d´attraper les friandises (les fameux « Kamelle »), les verres de mousseux et bien sûr les roses !

Nubbelverbrennung : le mardi soir, les poupées en paille sont brûlées dans les rues et de nombreux cris surgissent de la ville. Ce geste permet pour certains d´oubliés leurs excès en tout genre pendant la période du Carnaval.

Aschermittwoch (mercredi des cendres) : le mercredi, les fêtards revenus a leurs esprits, se réunissent pour manger du poisson avant de commencer le jeun qui durera jusqu´a Pâques.

Le carnaval de Cologne en chiffres

179 années de Carnaval
1,5 millions de participants
500 réunions par an
160 associations de carnaval
7 km de chars
300 tonnes de friandises distribuées
390 m³ de détritus
540 000 trajets de taxis
2 euros la Kölsch (bière locale), soit 25% plus chère qu´en période hors carnaval.

Le chiffre 11

Le chiffre 11 a une symbolique importante dans le carnaval, la principale raison est d´origine religieuse, le 11 étant le symbole de la folie (les 10 péchés plus 1). Une autre raison peu connue : le chiffre 11, s´écrit ELF en allemand, et vaut ici pour Egalité, Liberté et Fraternité, la ville de Cologne fut longtemps marquée par l´occupation des troupes françaises qu´elle y a aussi associée ce chiffre à cet événement de l´histoire.

Le carnaval est fêté en Allemagne, dans toute les régions de la Rhénanie, mais Cologne reste la capitale du Carneval, à faire au moins une fois dans sa vie !

Allemagne
Pâques en Allemagne